AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Ven 8 Mai - 14:11

Le plus souvent, je n'écris pas de la fiction mais une sorte d'autobiographie continue dont certains textes sont publiés sur mon blog (désolé donc si vous avez déjà lu certains d'entre eux ^^). J'en mettrais quelques uns ainsi, l'ordre chronologique n'y sera pas toujours respecté. Je poste dans textes longs même si les suites ne sont pas toujours évidentes entre elles.
Bonne lecture (:







Je n'agis que par destruction. Je cherche le vrai, infatigablement.
Alors je casse tout, je démolis vos faux semblants, j'affaiblis votre vigilance, Je dissous votre enveloppe extérieure. Je mutile vos coeurs, et je brise les murs de vos sentiments ; je les fais tomber plus ou moins consciemment. Je creuse, je sillone, j'explore, je fouille vos âmes jusqu'au dégoût. Je me donne envie de vomir en vous examinant jusqu'à l'os. Chaque partie de votre cerveau, chaque partie de vous, de ce qui vous constitue. Je m'octroie le droit de connaissance intime de chaque individu qui entre dans ma vie.
Et mes déceptions s'enchaînent toujours plus vite. Mon expérience me permet de couler plus rapidement à chaque exploration.
Les façades de vos personnalités s'effondrent avec l'espoir inébranlable que je continue de nourrir malgré tout.
Je vous pousse à bout. Et je me pousse à bout.
Je croyais faire de ma lucidité une arme imparable ; J'en fais plus vraisemblablement l'outil de ma propre destruction.
Je cherche à savoir ce que vous êtes pour trouver ce que je cherche. Je m'épuise à vous distiller. Je me tue à me persuader de l'importance de ma quête.
Alors je scrute vos pupilles, et toise vos iris avec plus d'avidité qu'un vampire face à un cou délicieusement sanglant.
Je veux détenir la signification de chacun de vos regards, de chaque trait de vos expressions.
Vos yeux vous trahissent, et sont mes plus fidèles complices.
Je suis dérangeant, parce que je vous teste, je vous analyse, et je finis toujours par vous percevoir de l'intérieur.
Et au final je me trouve toujours plus désespéré parce qu'il n'y a jamais rien à voir. Parce qu'au fond de nous il n'y a que du vide. L'influence des autres, et du monde constitue la totalité de notre personnalité. Si on soustrait à nos âmes la superficialité de nos pensées et de nos sentiments, il ne reste rien. Nous sommes des déserts couverts de futilités.

Âmes à la dérive, âmes au purgatoire, âmes en vogue, âmes déshéritées de toute vérité, Mon âme en perdition.

Je vous démonte. J'éparpille vos morceaux. Je vous mélange, je vous recompose, et je ne vous laisse jamais repartir en ordre. Votre décomposition me laisse indifférent, parce que Mon âme est en décomposition depuis que je sais réfléchir. Et mon sort m'importe plus que le vôtre. Je suis prêt à tout pour me calmer.
Vous êtes tous mes calmants d'un moment.


Mes amis sont les rescapés de mes analyses, ceux pour qui j'ai compris que ça vallait le voup de s'arrêter avant d'être arrivé au bout.
L'amitié la plus forte a été celui pour qui l'analyse a été impossible.
Ou alors celui pour qui elle a bien eu lieu, mais pour qui elle a miraculeusement débouché sur autre chose que du vide dénué d'intérêt.

Violeur d'âmes.


Dernière édition par Morgan_* le Sam 9 Mai - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
SEIKO
Intéressé(e)
avatar

Féminin Messages : 95
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25
Localisation : 95

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Ven 8 Mai - 19:37

J'ai eu plaisir à lire. On accroche plutôt bien.
Au début je m'étais dit que toutes ces phrases plus ou moins brèves à la suite, sortes de périphrases, allaient m'ennuyer, mais au final non.
Juste un bémol pour le
" [...] Ceux pour qui j'ai compris que ça valait le coup de s'arrêter ", j'aurais plutôt vu un "cela".
J'adore les derniers mots x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joyeux-noel-zoe.deviantart.com/
Manoon.
Apprenti(e)
avatar

Féminin Messages : 359
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : New York City

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Ven 8 Mai - 20:11

Je m'en souviens de ce texte, il est sur ton blog Smile
Quand je l'avais lu à l'époque je te trouvais vraiment bizarre x)
Mais en le relisant là, maintenant, je trouve le texte toujours aussi bien et ça me parait normal que tu ais écrit ça ^^'
Enfin bref x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoon73.skyblog.com
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 9 Mai - 19:07

Seiko : merci beaucoup, je suis content que ça passe bien même pour quelqu'un qui ne connait pas les raisons de ce texte. C'est vrai que le "cela" fait plus littéraire. Mais je sais pas, quand je la lis, je trouve que le rythme va mieux avec "ça". Après, c'est subjectif.

Manon : Yep, c'est un vieux texte. Ahah, oui je sais plus trop si tu l'avais commenté ou pas mais tout le monde avait trouvé ce texte bizarre. C'est un de ceux dont je suis le plus fier, personnellement ^^'. Bref, merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Strawberry'
Admin
avatar

Féminin Messages : 700
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : SYDNEY*
Humeur : Mitigée.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 9 Mai - 22:21

(Rooooh mais c'est du déjà vu, ça ><)

Quel plaisir de te relire, ça faisait longtemps ! (pour ce texte-là s'entend ^^)
Même si ce genre de textes est toujours un peu.. frustrant.
En commençant à lire je l'ai confondu avec un autre texte, en fait. Un où tu disais un truc du genre "je.." oh merde, je l'ai plus en tête, mais y avait "société" & consommation" dedans, j'en suis sûre What a Face. Par contre y a une phrase dont je suis absolument certaine, c'est "j'veux encore plus de fric".
Enfin bref, je sais pas pourquoi j'te dis ça, pourquoi j'te parle d'un autre texte What a Face. Peut-être parce qu'il y a un rapprochement entre des énumérations qui font peur x).
Pis quand je suis arrivée à l'ultime paragraphe, plus précisemment quand j'ai lu "mes amis", je me suis dit.. "ah, enfin, il répond à ma question What a Face". Oui, parce que comme j'ai dit au début, c'est assez frustrant de lire toutes ces lignes en se demandant "mais comment, en ayant une telle âme, on peut aimer ne serait-ce que deux personnes ?" ...

Voilà, j'écris toujours trop pour rien dire, mais bon x).


(pis moi aussi j'trouve que dans cette phrase, "ça" est plus propice)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SEIKO
Intéressé(e)
avatar

Féminin Messages : 95
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25
Localisation : 95

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 9 Mai - 22:40

Strawberry' a écrit:
(pis moi aussi j'trouve que dans cette phrase, "ça" est plus propice)

[ J'ai relu et finalement je pense que vous avez raison, la phrase est longue, le "ça" passe mieux Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joyeux-noel-zoe.deviantart.com/
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Dim 10 Mai - 9:59

Strawberry' a écrit:
(Rooooh mais c'est du déjà vu, ça ><)

Quel plaisir de te relire, ça faisait longtemps ! (pour ce texte-là s'entend ^^)
Même si ce genre de textes est toujours un peu.. frustrant.
En commençant à lire je l'ai confondu avec un autre texte, en fait. Un où tu disais un truc du genre "je.." oh merde, je l'ai plus en tête, mais y avait "société" & consommation" dedans, j'en suis sûre What a Face. Par contre y a une phrase dont je suis absolument certaine, c'est "j'veux encore plus de fric".
Enfin bref, je sais pas pourquoi j'te dis ça, pourquoi j'te parle d'un autre texte What a Face. Peut-être parce qu'il y a un rapprochement entre des énumérations qui font peur x).
Pis quand je suis arrivée à l'ultime paragraphe, plus précisemment quand j'ai lu "mes amis", je me suis dit.. "ah, enfin, il répond à ma question What a Face". Oui, parce que comme j'ai dit au début, c'est assez frustrant de lire toutes ces lignes en se demandant "mais comment, en ayant une telle âme, on peut aimer ne serait-ce que deux personnes ?" ...

Voilà, j'écris toujours trop pour rien dire, mais bon x).


(pis moi aussi j'trouve que dans cette phrase, "ça" est plus propice)

En principe les textes sur mon blog sont les seuls que je veux bien publier, donc il risque d'y avoir beaucoup de déjà-vu pour toi, désolé ^^'.
Oui, je vois de quel texte tu parles. C'est celui où je fous la mort à Thibaud avant, et ensuite jparle de moi. :')

Bref, suite :






Je cultive le plaisir d'étonner auquel j'ajoute celui de déplaire.

Ayant opté pour le mal, j'ai choisi de me sentir coupable.
C'est à travers les remords que je réalise mon unicité et ma liberté de pécheur. De toute ma vie, le sentiment de culpabilité ne m'a jamais quitté. Il ne s'agit pas d'une conséquence importune de mon choix : Le remords a chez moi une importance fonctionnelle.
C'est lui qui fait de l'acte un pécher ; un crime dont on ne se repend pas n'est pas un crime, mais tout au plus une malchance.
Il semble même que, chez moi, le remords ait précédé la faute.

J'assimile mon propre jugement sur moi-même à celui d'autrui. Et c'est veinement que je tente de franchir le cercle vicieux où je me suis enfermé : car le bourreau est d'aussi mauvaise foi que la victime ; le châtiment est une complaisance dans le crime.
Ma première faute, et la plus constante des peines que je m'inflige, est la lucidité.
Je me suis placé d'emblée sur le plan de la réflexion parce que je voulais saisir mon altérité.
j'en use à présent comme d'un fouet. Cette "conscience dans le mal" que je vante, elle est peut-être parfois délicieuse, elle est avant tout lancinante comme le repentir. Ce regard que je dirige sur moi, je l'assimile d'abord au regard d'autrui. Je me vois, ou plutôt tente de me voir comme si j'étais un autre.
Et certainement, il est impossible de me voir vraiment avec les yeux d'un autre ; j'adhère beaucoup trop à moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
SEIKO
Intéressé(e)
avatar

Féminin Messages : 95
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 25
Localisation : 95

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Dim 10 Mai - 12:52

J'accroche totalement au premier paragraphe, il me plaît beaucoup.
Le deuxième est plus... "compliqué", comme tu l'as dit c'est plus difficile d'apprécier quand on ne connaît pas le pourquoi de ce que tu écris.
Tu décris quelque chose d'assez complexe, j'ai relu plusieurs fois (ce qui déjà frustre un peu) mais je n'y vois pas encore très clair. Cependant je te rejoins complètement sur l'idée principale :

" [...] le châtiment est une complaisance dans le crime.
Ma première faute, et la plus constante des peines que je m'inflige, est la lucidité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://joyeux-noel-zoe.deviantart.com/
Strawberry'
Admin
avatar

Féminin Messages : 700
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : SYDNEY*
Humeur : Mitigée.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Dim 10 Mai - 20:49

Ah d'accord, mais tu veux vraiment pas poster les autres ? n___n'. Mais ne t'inquiète pas, ça me plaît aussi de relire tes anciens textes. Textes que je n'ai pas pu commenter à temps.. D'ailleurs je me dis souvent qu'il faut que je relise tout, mais je trouve jamais le temps ><.
Bref, oui c'est bien de ce texte que je parlais ^^ : "Thibaud se reconnaîtra :')" (j'ai une mémoire monstre, c'est affolant What a Face.)


Bref de bref, je ne sais pas trop quoi dire de ce texte, si ce n'est que (encore une fois) la dernière phrase soulève une question qu'il m'arrive assez souvent de me poser : En te relisant, quel regard portes-tu sur celui que tu étais à cette période ? (si ça implique une réponse trop implicite, MP bien sûr..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Ven 15 Mai - 19:24

Seiko : Content que ça te plaise. Ce texte est un des plus compliqués que j'ai pu écrire et c'est vrai qu'il demande une grande attention et parfois, une deuxième lecture.

Sophie : Bof, j'en posterai peut être oui, on verra (:
A cette période j'étais totalement dans l'autodestruction et j'en jouissais. Je suis toujours le même, seulement je me prends moins la tête ou du moins je le montre moins.








En fait, au delà de toutes ces considérations factices, il y a, et il y aura toujours, le Vide. Le vide est la représentation abstraite, la preuve même de l'absurdité de nos vies. Condamnés à mort dès la naissance. Une fois la prise de conscience achevée, le vide. Constatation précoce de marcher en vain. S'en suivent d'innombrables questionnements inutiles, qui demeurrent évidemment sans réponse, ne surtout pas nous faciliter la tache. Le vide. Qui s'étend, remplit, et vide tout, dénature tout, prend possession de tout. Le vide est omniscient.

A cet instant on entreprend alors d'endiguer ce vide. Chacun à sa manière, mais le fond reste le même : du vide recouvert, emballé avec un paquet d'illusions. Des illusions auxquelles nous nous accrochons désespéremment, comme si toute notre existence en dépendait. Elle en dépend. Nous sommes semblables à une infinité de trous noirs, nous avalons tout ce que nous pouvons, pourvu que ça comble le vide, pourvu que ça nous rende plus consistants. Pourvu que dans cette consistance inconsistante on trouve quelque chose auquel on puisse porter de l'interet, une passion, un hobbie, un but, des rêves, quelque chose. Pour s'y accrocher, ne pas lacher prise, trouver quelque part un repère, une raison.

C'est un long vertige que de s'accorcher à une illusion, ça prend du temps, ça demande du courage, de l'acharnement, de l'entêtement, de la patience, et par dessus tout, il faut y croire. Y croire c'est faire déjà la moitié du travail. Faire semblant d'y croire, se convaincre, persuader son coeur, se mentir, se fourvoyer. C'est dur, et pénible, mais c'est parcque ça l'est que nous y mettons tant de coeur. Impression fatale d'exister. Perception faussée, on se laisse aller à des sentiments fabriqués. On fait de nos fantasmes une obsession. On projette des images idolatrées dans la réalité. On se ment encore. On idéalise ce qui n'a jamais été, et ne sera jamais. Mais on pense exister.

Mais voilà, une illusion est ce qu'elle est. Une illusion. Une erreur, un leurre. Un semblant de quelque chose et un profond rien. Un mirage éphemère suspendu dans le temps, qui nous empêche de sombrer dans l'inconsistance dévastatrice de nos vies. Dès lors qu'elle est démasquée, ce Vide, ce rien, écrasant, plombant nous retombe dessus, inévitablement, comme la nuit chasse le jour, comme la Lune chasse le soleil. C'est inéluctable.

Nous revoilà alors, traquant le détail, poursuivant le sentiment, la quête humaine universelle. Nous voilà au milieu de nulle part, à chercher un but qu'on ne trouvera jamais. Nous nous fatigons simplement pour rien, nous nous battons pour rien. Les yeux grands ouverts sur la beauté et l'atrocité du monde, bras balants, cet air un peu béat, la conscience que tout ça disparaitra quoiqu'il arrive.

C'est un cercle imparable, intolérable, un cercle, sans issue, comme un cercle. Un cercle vide, duquel on ne s'échappe pas, on peut en faire le tour, on peut s'y déplacer, en rampant, en courrant peut être, mais on ne s'en sortira pas. Un jour, tout sera dissout.

Et je me demande, même si parfois je ressens en moi comme une bouffée de vie venue de nulle part, je me demande, pourquoi ? Je me suis toujours demandé, pourquoi ? A quoi ça peut bien servir ? Quel est exactement mon rôle à jouer ici ? Et ça repart inlassablement, dans mille questionnements pénibles, répétitifs, agaçants, et vains.


Je serai absorbé.

D'ici là, le Vide. Ce Vide... Vous, et Moi.
Et moi, je commence enfin à vivre, libre.
Et bien que j'ai conscience de tout ça, bizarrement, je vais bien.


It's over, I'm fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Manoon.
Apprenti(e)
avatar

Féminin Messages : 359
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : New York City

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 16 Mai - 10:47

La 3eme partie est également sur ton blog si je ne me trompe pas... La fin me dit quelque chose ^^'
Ca m'étonne toujours autant ce vocabulaire que tu utilises, ça ce voit que t'as l'écriture dans le sang ! Ca te viens comme ça tes textes ou tu passes du temps dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoon73.skyblog.com
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 16 Mai - 11:05

Merci (:
Non, rien ne vient "comme ça". Il y a ces moments où je suis très inspiré et les phrases s'imposent à moi, je n'ai pas besoin d'extirper les phrases de ma tête c'est presque comme si je les vomis (pas très belle image certes, mais je ne vois rien de plus explicite). Mais même dans ces cas-là, je dois y passer du temps ensuite, pour corriger ce qui va pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Manoon.
Apprenti(e)
avatar

Féminin Messages : 359
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : New York City

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 16 Mai - 11:16

Okay' Smile
En tout cas le temps que tu y passe, ça vaut le coup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoon73.skyblog.com
Strawberry'
Admin
avatar

Féminin Messages : 700
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : SYDNEY*
Humeur : Mitigée.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 16 Mai - 22:10

Je suis d'accord avec Manon, le travail paie :')
Moi j'me souviens par-fai-te-ment de ce texte, il date des vacances de février il me semble, & j'me rappelle même de la photo x)
J'avais aimé la forme, mais pas le fond, & je conserve ce point de vue : ce texte est trop vrai & ça me gêne x)
& quand tu dis que tu corriges ce qui va pas, c'est pour le fond ? Pour approfondir & exprimer au mieux ce que tu souhaites ? (je sais pas pourquoi mais j'ai comme l'impression de toujours poser des questions bizarres, insensées, et/ou impertinentes What a Face --'.)

& c'que tu dis à propos de l'autodestruction ne me plaît pas du tout .__.


Dernière édition par Strawberry' le Dim 17 Mai - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Dim 17 Mai - 10:32

Citation :
J'avais aimé la forme, mais pas le fond, & je conserve ce point de vue : ce texte est trop vrai & ça me gêne x)
ça, ça me plait beaucoup.

Non, en général c'est plus pour la forme, mais au final oui ça se rejoint : quand je pense que les mots ne sont pas assez bien choisis pour exprimer ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Mar 26 Mai - 21:17

Un vieux miroir dans lequel se reflètent des ombres, images de visages autrefois souriants et innocents, métamorphosés en monstres sournois et bruyants. Des rictus, des regards sanglants, perçants, persistants. Des liquides de toutes les couleurs, ennivrants, qui se distillent dans l'air, et nous ne respirons plus que l'effluve de nos corps en sueurs, l'atmosphère lourde et pesante des mensonges que l'alcool engendre , maitre de nous. A sa mercie nous ingurgitons toujours plus de liquide jusqu'à ce que nous puissions dissiper l'ambiance malsaine de laquelle nous jouissons, prisonniers dans un monde éclairé à la bougie. La cire s'immobilise en mouvement, les flammes vascillent, lèchent ces murs sans couleurs et nous paraissons tous si beaux à la lueur de ce feu qui brûle nos limites. Les étreintes se font et se défont, subretiscement, intimement dans les coins sombres, personne n'entend les cris, et même la musique assourdissante on ne l'entend plus. J'aime ces ambiances. Ce jeu qui prend fin au lever du jour, dévoile nos vrais visages, soulève les masques nés de la nuit. Le regard agard, ne plus savoir que faire, et vasciller comme les flammes puisque plus rien n'a de sens, chaque pas est un supplice auquel nous sommes forcés de nous soumettre. Chaque pensée et son incohérence, petit à petit, fait glisser larme par larme la vérité sur nos joues blafardes, transforme notre déguisement, semblant de beauté impeccable, en monstre grotesque. J'avais surement oublié à quel point c'était bon de se perdre dans la nuit. Errer au grès d'un monde où rien n'est vrai l'instant d'après. L'instant parfait d'éternité à chaque gorgée, chaque regard, chaque bouffée de cigarette, chaque frolement, avant que tout ne s'éteigne. Il est 6 heures, le temps d'emprisonner un innocent, la tentative desespérée de prolonger la nuit au milieu des rires d'enfants. 6 heures, le lever du jour les rayons qui piquent le visage et sèchent les larmes, le déclin tout simplement, perception du temps qui n'existe plus, le monde reprend son cours normal et nous laisse là, paumés, vides et fatigués sans aucune autre ressources que les litres d'alcool qui fermentent dans nos tripes. Une éclipse le temps d'une nuit qui semble durer une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Manoon.
Apprenti(e)
avatar

Féminin Messages : 359
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : New York City

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Mer 27 Mai - 21:36

Cette partie est sombre. En même temps ça parle d'une nuit où le monde n'est plus pareil, où les gens ne sont pas eux mêmes (d'où le mot masque), non ? (ou je me trompe ? (j'ai souvent l'impression d'être à côté de la plaque et de martir dans mes interprétations délirantes comme dirait ma prof de français ><))
Enfin bref, sinon j'aime quand même bien, je ne te dis plus que c'est bien écrit, eheh. Et puis non bah j'aime bien quoi x) Malgré que ce soit un peu frissonnant sur les bords. (mouais euh je me comprend hein)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoon73.skyblog.com
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Mer 27 Mai - 21:43

Tout à fait. ça parle un peu de toutes les nuits, de toutes mes nuits dehors du moins. Tu as raison pour le "masque", oui.
Mais t'inquiète pas, même si t'es à côté de la plaque des fois l'important c'est pas de savoir exactement ce que moi je pense en écrivant tout ça, mais plutôt d'interpréter justement, c'est comme ça qu'on apprécie un texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Manoon.
Apprenti(e)
avatar

Féminin Messages : 359
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : New York City

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Mer 27 Mai - 21:50

Ok, okay !
Oui c'est vrai que c'est ça qui rend un texte appréciable Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manoon73.skyblog.com
Strawberry'
Admin
avatar

Féminin Messages : 700
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : SYDNEY*
Humeur : Mitigée.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Ven 29 Mai - 22:37

Waouh. (encore, ouais)
J'ai aucun souvenir de ce texte, mais gott, c'que j'aime !
T'es hallucinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 30 Mai - 21:08

Merci Wink
Il était posté avec une photo "supeeeer troop beeeeelle quoi" et donc je crois que personne n'y avait fait attention, ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Strawberry'
Admin
avatar

Féminin Messages : 700
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : SYDNEY*
Humeur : Mitigée.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 30 Mai - 21:18

Ah ouais ? oO *court voir ça*
Aaaah mais ouiii, quelle kekon que je suis ! --'
En plus c'est assez récent, je me souviens, c'était pendant les vacs, j'avais dû partir d'urgence au moment où t'avais posté ><.
Rhan la honte x)
Oui, c'est vrai que la photo est belle :zz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan_*
Admin
avatar

Masculin Messages : 583
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : His arms all around me and his tongue in my eyes.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 30 Mai - 21:22

C'est pas la hooonte, t'es pas obligée de connaitre mon blog PAR COEUR (il vaut mieux pas, ça mferait peur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://body-mind-spirit.exprimetoi.net
Strawberry'
Admin
avatar

Féminin Messages : 700
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : SYDNEY*
Humeur : Mitigée.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Sam 30 Mai - 21:29

Je préfère quand tu dis que ça te flatte x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strawberry'
Admin
avatar

Féminin Messages : 700
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 26
Localisation : SYDNEY*
Humeur : Mitigée.

MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   Lun 8 Juin - 21:10

Une petite suite ? :')
(désolée du double post)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[E.C.] Es-tu en train de gaspiller ta peau au loin ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Smallville
» train
» [SOFT] TER GPS TRAFIC : Informations en temps réel sur votre train [Gratuit]
» Petit train et chef de gare...
» village fini mais le train hs.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ecriture. :: Textes longs.-
Sauter vers: